Info-Nutrition

Informez-vous auprès des conseillères Animania, elles se feront un plaisir de répondre à vos questions sur la meilleure nutrition à donner à votre compagnon.

Nourriture de maintien

Éléments à considérer avant de choisir une nourriture

 

Les nourritures vétérinaires sont adaptées aux besoins alimentaires de chaque animal, selon sa condition. Elles peuvent aider à traiter une pathologie particulière ou à garder un animal en santé à chacun de ses stades de vie. Bon nombre de marques génériques vendues à l’épicerie et dans les animaleries offrent des produits «pour chaque stade de vie» qui ne contiennent pas toujours les nutriments-clés dont l’animal a besoin pour être en santé.

Les formules vétérinaires que nous recommandons ont fait l’objet de recherches approfondies qui permettent d’assurer que les produits sont de la plus haute qualité et qu’ils sont sécuritaires pour la santé de l’animal à long terme. Les ingrédients dans ces nourritures sont de la plus haute qualité et ont été choisis pour leur apport en nutriments. Les excédents de nutriments comme le phosphore, le calcium et le magnésium, qui peuvent être dangereux à long terme, sont évités grâce à des recettes normalisées qui ne varient pas en fonction de la disponibilité des ingrédients.

Un contrôle très strict de l’innocuité des ingrédients est en place chez tous les fabricants de nourriture vétérinaire afin d’assurer la sécurité des produits pour les animaux.

Transition de nourriture

Il est préférable de procéder lentement lorsque vous offrez une nouvelle nourriture à votre animal. Une introduction trop rapide d’un nouvel aliment pourrait occasionner un refus de la nourriture ou l’apparition de troubles gastro-intestinaux mineurs. Nous vous recommandons d’effectuer une transition sur une période de sept jours. Voici comment procéder:

 

Proportions pour chacun des régimes alimentaires:

tableau
Remarque : Si votre animal refuse de manger, ne laissez pas plus de 24 heures s’écouler avant de consulter votre vétérinaire.Si votre animal est particulièrement sensible au niveau du système digestif, vous pouvez prolonger la période de transition.

Conseils afin d’augmenter l’acceptation de la nourriture:

  • Humidifiez la croquette avec de l’eau tiède pour en augmenter l’arôme et le goût.
  • Offrez la croquette dans votre main; il l’associera à une gâterie.

N’hésitez pas à communiquer avec le personnel de la boutique Animania si vous avez des questions; il se fera un plaisir de vous aider!

Comment lire une étiquette

Renseignements clés à rechercher sur les étiquettes :

 

La liste d’ingrédients:

Les ingrédients sont énumérés en ordre décroissant selon le poids de l’ingrédient acheté par le fabricant avant sa transformation. Des ingrédients tels que le poulet, le bœuf et l’agneau contiennent plus de 50% d’eau. En raison de leur teneur élevée en eau, leur poids est plus élevé que celui d’ingrédients secs comme les céréales, les farines de viande, les minéraux et les vitamines. Le fait qu’une viande se retrouve en tête de liste ne veut pas dire que c’est ce que l’aliment contient le plus.

L’analyse garantie:

L’analyse garantie vise à fournir aux consommateurs des renseignements sur les nutriments contenus dans les aliments. Elle indique les teneurs minimales et maximales en nutriments comme les protéines, les fibres et les matières grasses contenues dans le produit pour guider les consommateurs. Il est important de se rappeler, toutefois, que l’analyse garantie ne nous dit rien sur la qualité de la nourriture. Deux produits qui semblent présenter la même analyse garantie peuvent avoir des teneurs réelles en nutriments très différentes.

L’énoncé d’exactitude nutritionnelles:

Cet énoncé nous indique si la nourriture offre une nutrition complète et équilibrée pour les animaux en croissance, les femelles en gestation ou qui allaitent, ou les adultes. Il faut faire attention lorsque l’énoncé affirme que le produit est adéquat pour «tous les stades de vie», il peut avoir une teneur excessive en certains nutriments, ce qui le rend inapproprié pour les chiots et les animaux âgés.

Le nom du fabricant et le numéro de téléphone sans frais:

On encourage les consommateurs à appeler au numéro 1 800 pour obtenir des renseignements sur le produit qui n’apparaissent pas sur l’étiquette comme la teneur réelle en nutriments de la nourriture et son apport calorique.

Faits et mythes sur la nutrition animale

MYTHE : Le maïs est un agent de remplissage difficile à digérer et causant des allergies.

 

FAIT : Le maïs est une excellente source de nutriments qui contient des acides gras essentiels, du bêta-carotène, de la vitamine-E, de la lutéine, des glucides très digestibles pour l’énergie ainsi que des protéines de haute qualité. La plupart des céréales, dont le maïs, sont difficiles à digérer avant leur cuisson. Elles deviennent toutefois très digestes une fois cuites. Des études démontrent que le maïs ne cause pas plus d’allergies que d’autres céréales.

MYTHE : Les sous-produits sont à éviter parce qu’ils sont de piètre qualité.

FAIT : Un sous-produit est tout simplement quelque chose qui est produit durant la fabrication d’un autre produit. Le terme « sous-produit » doit être utilisé pour les abats de poulet par exemple. Dans ce cas, les abats sont des sources de nutriments très précieuses et sont considérés comme étant supérieurs pour leur apport nutritionnel. La présence de sous-produits de viande est donc la majorité du temps plus bénéfique que l’utilisation du muscle seulement.

MYTHE : La nourriture holistique est de qualité supérieure.

FAIT : À ce jour, il n’existe aucune définition légale pour le mot « holistique », un fabricant peut donc l’utiliser pour qualifier un produit sans égard au contenu ou aux bienfaits reliés à ce produit. Aucune valeur ajoutée ne peut donc être associée à ce terme.

MYTHE : Manger de la viande crue est la façon la plus «naturelle» de se nourrir pour un animal, comme il le fait dans la nature.

FAIT : L’alimentation à base d’os et de viande crue ne représente pas une alimentation équilibrée; elle peut même être nuisible. Il existe plusieurs risques pour l’animal et son entourage avec ce type d’alimentation. Les animaux sont davantage à risque pour des obstructions et des perforations intestinales, des fractures de dents et la malnutrition. Des contaminations par des bactéries dangereuses telles que la salmonelle et la listeriose guettent autant l’animal que son entourage avec ce type d’alimentation.

MYTHE : Les agents de conservation sont nuisibles pour la santé de mon animal.

FAIT : Les agents de conservation sont des ingrédients utilisés dans la nourriture pour animaux pour empêcher l’altération et la rancidité. Toutes les nourritures vétérinaires sont conservées naturellement au moyen d’agents comme: les tocophérols (vitamine E), les extraits d’épice et l’acide citrique. Le BHA et le BHT sont quelquefois utilisés pour freiner le rancissement des gras; sans eux, la nourriture se détériorerait beaucoup trop rapidement et deviendrait dangereuse à offrir. Ces agents sont sécuritaires lorsqu’ils sont utilisés aux niveaux recommandés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Plusieurs aliments pour humains en contiennent, comme le pain, le fromage et la viande.

La nourriture crue – Les faits scientifiques

La nourriture crue – Les faits scientifiques

  • En tant que professionnels de la santé, il est de notre devoir de bien vous informer afin de faire des choix éclairés sur la nutrition de votre animal. La nourriture crue est de plus en plus populaire de nos jours et il est important que les gens qui adoptent cette tendance soient au courant des risques et bénéfices de celle-ci.
  • Jusqu’à maintenant, aucune donnée scientifique ne nous permet d’affirmer que la nourriture crue est bénéfique et sécuritaire pour les animaux de compagnie. Il n’y a pas non plus de données qui permettent de dire que cette diète est adéquate et complète au niveau nutritionnel.
  • Toutefois, de nombreuses études ont vérifié le contenu nutritionnel de ces diètes et prouvé au contraire qu’elles n’étaient pas bien balancées et parfois tout à fait inadéquates. Par exemple, le ratio Calcium/Phosphore est souvent non conforme, ce qui peut être dangereux pour les chiots en particulier. D’autres études plus récentes ont démontré que certains animaux de compagnie peuvent développer de l’hyperthyroïdie en étant nourris avec du cru à long terme.
  • Une grande quantité d’articles a rapporté qu’il existe plusieurs bactéries pathogènes dans la nourriture crue. Des bactéries telles que la Salmonelle, Campylobacter, E Coli 0157 :H7 (Maladie du Hamburger), Listeria, Yersinia enterolitica, Clostridium perfringens, Clotridium botulinium, Staphylococcus aureus et Bacillus cereus. Ces bactéries sont dangereuses autant pour les animaux que pour les humains.
  • Le plus inquiétant est que les études ont aussi prouvé que les chiens qui consomment de la nourriture crue propagent la bactérie Salmonelle dans leurs selles sans avoir nécessairement de problèmes digestifs. Même des souches de Salmonelle résistantes aux antibiotiques ont été trouvées. La bactérie serait aussi présente dans l’environnement des maisons des chiens qui mangent du cru. Il est fréquent d’en trouver sur des surfaces utilisées pour la préparation ou les bols de nourriture même s’ils ont été désinfectés avec de l’eau de javel 10% et lavés au lave-vaisselle.
  • Nous avons entendu parler de cas d’allergies ou d’intolérance qui se sont réglés avec ce type de nutrition sans qu’il y ait pour autant d’étude sur le sujet. Sachez qu’il est possible de faire une nourriture maison cuite en ajoutant les suppléments appropriés pour arriver à de tels résultats. Le tout à moindre coût et sans les risques énumérés ci-dessus.
  • En conclusion, il est important de connaître les risques versus les bénéfices quand on opte pour cette forme de nutrition pour son animal de compagnie. Cela dit, à ce jour, il y a beaucoup plus de risques que de bénéfices connus pour la diète crue et il faut faire un choix en prenant ces informations scientifiques en considération.

** Références des études mentionnées fournies sur demande **

Diète complète et bien balancée, commerciale ou maison?

Il existe une grande variété de diètes commerciales pour animaux de compagnie. Il est parfois difficile de s’y retrouver et de choisir la meilleure option pour votre animal.

Une diète complète et bien balancée
Que vous choisissiez de préparer vous-même la nourriture de votre animal ou d’acheter une diète commerciale, il est primordial que celle-ci soit complète et adéquatement balancée.

Les diètes commerciales disponibles au Canada doivent rencontrer les normes minimales de l’Association of American Feed Control Officials (AAFCO) et sont formulées pour atteindre des niveaux spécifiques de certains nutriments. Toutefois, les aliments qui portent la mention ‘’pour usage intermittent’’ ou ‘’supplément’’ ne rencontrent pas ces normes et ne devraient donc pas constituer plus de 10% de la diète d’un animal. Il en est de même pour les gâteries et la nourriture de table offertes à l’animal en ajout à sa diète de base.

Les analyses nutritionnelles des diètes commerciales peuvent être basées sur la recette ou sur l’analyse du produit fini. Dans certains cas, des essais cliniques sont aussi réalisés pour s’assurer que la diète est appropriée lorsqu’offerte à des animaux d’un certain groupe d’âge. Cela ne garantit toutefois pas que la diète sera adéquate pour tous les animaux, surtout si ceux-ci souffrent d’un problème de santé. Il est alors préférable de demander conseil à votre vétérinaire.

Il faut aussi porter attention au groupe d’âge visé. Les profils nutritionnels ont été établis pour les animaux en croissance, les animaux de reproduction et les animaux adultes. Une diète portant la mention ‘’pour tous les groupes d’âge’’ est formulée pour les animaux en croissance, qui ont des besoins les plus élevés. Elle peut donc ne pas être optimale pour un chien ou un chat adulte.

Les normes de l’AAFCO demeurent des normes minimales et la qualité des diètes pour animaux disponibles sur le marché varie beaucoup. Ces normes ne tiennent pas compte de la biodisponibilité des nutriments, de leur digestibilité et des possibles interactions qu’il peut y avoir entre eux. Ainsi, une diète riche en sel peut être problématique pour les animaux souffrant d’un problème cardiaque, bien qu’elle rencontre les normes de l’AAFCO.

Diète commerciale ou diète maison ?
Certains propriétaires d’animaux préfèrent préparer eux-mêmes la nourriture de leur animal afin de réduire le nombre d’ingrédients et de mieux en contrôler la provenance. Cette pratique est adéquate si la diète est complète et bien balancée, ce qui est parfois difficile avec une diète préparée à la maison. Il est important de trouver une recette appropriée pour l’animal, formulée par un/une nutritionniste qualifié(e) et de respecter les proportions des aliments. Il est préférable de peser les ingrédients pour s’assurer d’avoir la quantité appropriée, car de petites variations peuvent avoir des répercussions importantes.

Ainsi, les diètes composées principalement de viande risquent d’être dépourvues de certains éléments essentiels et d’entraîner des débalancements entre le calcium et le phosphore dans l’organisme. Ceci est critique chez les animaux en croissance et peut entraîner des fractures et déformations des os, ainsi que des problèmes dentaires.

Nous vous recommandons de consulter votre vétérinaire pour formuler une recette adéquate pour la diète maison de votre animal.

Site Balance IT : www.balanceit.com
Complete and Balanced : http://completeandbalanced.com/

 

Cru ou cuit?

Il est toujours préférable de faire cuire les aliments que vous offrez à votre animal, surtout pour limiter les risques pour les humains qui vivent avec lui.

Certaines bactéries peuvent se retrouver dans la viande crue administrée à votre animal. La plupart des bactéries peuvent survivre à la congélation et la lyophilisation. Votre animal ne développera pas nécessairement de symptômes, mais pourra excréter ces bactéries dans son environnement et ainsi contaminer d’autres animaux et même des humains. Des études ont montré qu’entre 20 et 48% des diètes à base de viande crue étaient contaminées par Salmonella. D’autres agents pathogènes tels que E. coli, Clostridium, Campylobacter et Listeria ont aussi été identifiés dans les diètes crues.

Les animaux et les humains à risque (maladie, stress, immunosuppression, grossesse) sont les plus susceptibles de développer une infection suite à l’ingestion d’une bactérie pathogène. Les symptômes associés à ce type d’infection varient mais peuvent être graves au point de nécessiter des traitements d’urgence et une hospitalisation.

La présence d’os crus ou cuits dans les diètes peut aussi exposer l’animal à des risques de fractures dentaires, obstructions ou perforations digestives.

Conserve ou croquette?

Il existe des nourritures pour chiens et chats en croquettes et en conserve. Les deux formulations sont généralement adéquates pour un animal en bonne santé.

La nourriture en conserve contient au moins 75% d’eau. Il est normal que vous remarquiez que votre chien ou votre chat boive moins lorsqu’il mange de la conserve plutôt que des croquettes. Offrir une nourriture en conserve est une bonne manière de favoriser la prise d’eau chez les animaux qui sont peu portés à boire par eux même, surtout chez les chats, et ainsi réduire le risque de certains problèmes de santé, entre autres les problèmes des voies urinaires inférieures.

La nourriture en conserve favorise aussi la sensation de satiété et aide à favoriser la perte de poids ou le maintien d’un poids santé.

La plupart des chiens et des chats mastiqueront peu les croquettes qui leur sont offertes et celles-ci ont donc un effet minime sur le contrôle des problèmes dentaires. Par contre, certaines diètes sèches sont formulées spécifiquement pour limiter l’accumulation de plaque et de tartre dentaire. Il faut alors rechercher les aliments qui portent le sceau de l’American Oral Health Council (http://www.vohc.org/).

Avec ou sans grain?

Plusieurs propriétaires d’animaux croient qu’il est préférable d’offrir à leur compagnon une diète sans céréales. Or, les céréales contiennent des glucides, des protéines, des fibres et d’autres éléments nutritifs qui sont bénéfiques pour votre animal. Les grains de bonne qualité fournissent un apport énergétique, contribuent à la santé du système gastro-intestinal et à la qualité du pelage.

De plus, comme plusieurs cas de maladies cardiaques chez des animaux nourris avec des diètes sans grain dans les dernières années, il convient d’être prudent avec ces nouvelles tendances.

Diètes naturelles, biologiques et holistiques

L’AAFCO règlemente l’utilisation du terme ‘’naturel’’ pour la nourriture pour animaux de compagnie : cela signifie que l’aliment ou l’ingrédient provient uniquement de sources végétales, animales ou minérales qui n’ont pas fait l’objet d’un processus synthétique chimique et ne contient aucun additif ou adjuvant de fabrication synthétisés chimiquement. Quant au terme holistique, il n’est pas synonyme de naturel et son utilisation n’est aucunement réglementée par l’AAFCO.

Les diètes pour animaux peuvent contenir des proportions variables d’ingrédients biologiques. Il faut alors rechercher le logo de  certification comme preuve sur l’emballage.

Votre vétérinaire pourra vous guider dans le choix d’une diète appropriée pour votre animal, qui répondra à ses besoins et contribuera à le garder en bonne santé.

Satisfaction 100% garantie!

Toutes les nourritures vétérinaires vendues chez Animania sont garanties à 100 % par les fabricants; il est donc facile d’en faire l’essai.

Vous obtiendrez un remboursement si votre animal refuse d’en manger ou si vous n’êtes pas satisfait des résultats.

Sans-titre-1AniMania